• 1 of 1

Aphorismes

Artiste ou célébrité ?

L’art ne se vit seul, l’on ne peut s’autoproclamer artiste sans jouir d’une certaine notoriété. Mais pour sûr, toute célébrité n’est pas artistique, d’autant plus à l’heure des réseaux sociaux où l’illusion de pouvoir « être » sans passer par le « faire » perdure.

Si nous partons du constat nietzschéen que ce qui motive l’art est « l’esprit de conquête » évoqué dans « La vision dionysiaque du monde », du constat d’Oscar Wilde disant que l’art est ce qui modifie la nature « le déclin du mensonge », fort est de constater que par sa capacité de créer la mode, Justin Bieber est un « artiste ».

Sommes-nous pour autant dupes de la montée de toutes les étoiles ? Dupes au point de mettre au même niveau l’art horloger de Patek Philippe à celui de Hublot et son cortège de pros du marketing ? Au point de confondre les chocolats Faverger à ceux de Kinder aussi noble soit-il ? Au point de n’effectuer aucun jugement hiérarchique entre un chef étoilé et un McDonald, aussi populaire soit-il ?

L’un fait naître des pulsions aussi éphémères et dérisoires que la mode et l’autre est un mur porteur dans l’histoire. L’un est sacré, se contient, pousse en hauteur tandis que l’autre se dilue et débande dans l’horizontalité de la communication et des réseaux sociaux. L’un est une cathédrale et l’autre un animateur conscient et effrayé par sa propre éphémérité. L’un est une pierre dans la rivière subissant la lente érosion du temps et l’autre un savon de Marseille. L’un est Churchill et l’autre un politicien suisse. L’un un fragment de Dieu et l’autre un Youtubeur. L’un n’a plus le droit de quitter les mémoires, tandis que la disparition de l’autre rejoindra l’oubli.

Savoir être, puis savoir se vendre, le voici le salut de l’artiste !

18 mars 2018