Être considéré comme un photographe me met souvent dans un état à mi-chemin entre gène et fierté, car aujourd’hui encore, je ne sais si cette qualification est celle qui me correspond le mieux. Près de 200 ans d’évolution de la technique photographique comme un moyen réaliste de représenter la vie et voici que je lui fais un pied-de-nez. Car peut-on encore appeler « photographie », une représentation dont le processus purement photographique n’est qu’une infime partie du chemin nécessaire à l’élaboration complète d’une image ?

Il est vrai que la manipulation photographique existait déjà dans les grandes heures de l’argentique comme me l’expliquait mon ami photographe et laborantin Manuel Maulet. Cependant ma démarche va bien au-delà, il ne s’agit pas de gommer une main de Mao Zedong, dans le but de manipuler des faits politiques, mais bien de faire subir à une photographie un processus de sublimation visuelle qui lui ôtera toute valeur journalistique, documentaire et utilitaire. La photographie aujourd’hui ne demande qu’une seule chose, c’est d’être dépassée.

La manipulation d’image me permet de m’évader, de m’évader de tout ce qui de près ou de loin ressemble ou se fait passer pour « réel », geste que l’on appelle par exemple réalisme ou vraisemblance. Quand il m’arrive de prendre la vérité comme phare, c’est par le prisme d’une théâtralité romanesque que j’opère, car c’est dans l’imaginaire, le fantastique, le dramatique que j’aime percevoir le vrai, je cherche le vrai non pas dans les faits qui ne sauraient être réduits, mais dans la sincérité rayonnante et l’authenticité d’une interprétation. Par manque de temps ou de discernement, nous confondons bien souvent le vraisemblable avec le vrai, le vrai n’est pas réaliste.

Être considéré comme un photographe me met souvent dans un état à mi-chemin entre gêne et fierté, peut-être ai-je tort d’en rougir, peut-être devrais-je laisser à qui le souhaite, le soin de me situer sur l’échiquier des arts visuels.

Suivant
Oasis métaphysique dans le désert du selfie
Comments are closed.