Post Image

Prologue : Les Dionysies
l’exposition « les dionysies » marque le prologue de la réalisation d’une série de fresques photos. Deux ans et demi après la réalisation des premiers croquis, « De Rerum Natura » la première d’entre elles voit le jour, la naissance d’une représentation de Dionysos coïncidant avec l’émergence, en cette année 2020, d’un chaos politique et culturel globalisé. Dans le chaos tout disparaît, du chaos tout renaît.

Cette exposition ne s’est pas construite toute seule ; elle est le fruit d’un cheminement et de rencontres inspirantes. Parmi les rencontres qui m’ont fait progresser dans ma quête, figurent celles de nombreuses personnalités majeures de la scène musicale classique, qui destinent chacun de leurs souffles à l’accomplissement d’un but sublime. Ce sont aussi des amis à qui je voue une admiration inconditionnelle, une admiration qui me tire littéralement vers le haut. Devenir un des portraitistes reconnus de ma génération, dans un domaine en constante recherche d’excellence, est devenu un but en soi, un horizon vers lequel je tends.

Parmi les rencontres significatives, figure également celle avec le bâtonnier du barreau genevois, Maître Marc Bonnant, avec qui s’est nouée une amitié teintée d’admiration réciproque. C’est dans le cadre de la réalisation de mon exposition « le vrai n’est pas réaliste », en 2016, que tout a commencé. Je me souviens avoir formulé à plusieurs reprises le souhait de pouvoir le photographier, mais mes e-mails sont restés plusieurs mois sans réponses, jusqu’à ce qu’un beau jour, à ma grande surprise, une séance photo me soit accordée. Je me rendis donc sur son lieu de travail, armé de mon seul appareil sous le bras, sans lumière ni aucun accessoire. Sur un pupitre, un ouvrage dédicacé du photographe Helmut Newton… Pas de doute, j’étais dans mon élément. « Je peux vous accorder 30 min » m’a-t-il dit… J’ai donc scruté patiemment les lieux, à la recherche d’une source lumineuse « naturelle » dont je pouvais disposer. J’ai opté pour une de ces lumières de plafond, une lumière verticale qui offrait à qui passait dessous un aspect tout à fait théâtral ; j’ai placé mon sujet au zénith, l’ai enjoint de me présenter son profil, un regard d’horizon légèrement surélevé, son porte-cigarette à la main… et le travail était fait.
C’est quand je l’ai revu pour la deuxième fois afin de lui présenter l’épreuve finalisée, que son air dubitatif s’est progressivement transformé en un réel intérêt pour mon travail. Marc Bonnant fait partie de ceux qui ont parrainé la réalisation de ma fresque « De rerum Natura », de même que l’ancien photographe et aujourd’hui sculpteur, Jean-François Schlemmer qui m’a pleinement soutenu dans ce long processus d’élaboration.

« De Rerum Natura », a été saluée par le photographe David Lachapelle lors de son séjour à Genève en 2019. Ma prochaine exposition, « les Dionysies », aura lieu du 16 au 21 mars au Théâtre de la Madeleine, un événement organisé par la galerie Fahid Taghavi.

72858807_2478645155576478_3203478323535544320_o
55509765_2119796128128051_4235626133757886464_o
WhatsApp Image 2020-01-20 at 18.16.39
Suivant
Making of photo De rerum natura
Comments are closed.